menu

Différents scénarios pour l’avenir des écoles

En janvier dernier, face aux menaces de fermeture d’une classe à l’école des Moussières pour la rentrée prochaine les élus des deux SIVOS, des 5 communes et de la communauté de communes, accompagnés par le Président de l’Association des maires du Jura se sont mobilisés  auprès de l’Éducation nationale et ont obtenu du temps pour travailler ensemble à plusieurs scénarios pour l’avenir de nos écoles.

Si certains s’interrogent encore sur ce qui est reproché à l’organisation actuelle en termes de qualité de service et sur le fait qu’il soit demandé au territoire de plancher sur d’autres organisations répondant aux objectifs de l’Éducation nationale, un groupe de travail composé d’élus et de parents d’élèves a travaillé à décrire 5 scénarios :

  • Le maintien des écoles et classes actuelles
  • Un regroupement pédagogique intercommunal sur deux sites entre les communes de Septmoncel, Les Molunes, Les Moussières et Bellecombe
  • Un regroupement pédagogique intercommunal sur trois sites entre les communes de Bellecombe, Les Moussières, Les Molunes, Les Bouchoux, La Pesse
  • Un regroupement pédagogique intercommunal sur un site unique (Les Moussières ou l’Embossieux) entre les communes de Bellecombe, Les Moussières, Les Molunes, Les Bouchoux, La Pesse
  • Une expérimentation de l’autonomie des établissements permettant d’organiser les écoles selon les besoins des élèves et du territoire

Voici les 5 présentations qui ont été faites lors de la réunion publique du 12 juin 2018, qui a rassemblé 53 élus et habitants à la salle des Dolines aux Moussières:


Le statuquo


Un regroupement pédagogique intercommunal sur deux sites entre les communes de Septmoncel, Les Molunes, Les Moussières et Bellecombe


Un regroupement pédagogique intercommunal sur trois sites entre les communes de Bellecombe, Les Moussières, Les Molunes, Les Bouchoux, La Pesse


Un regroupement pédagogique intercommunal sur un site unique (Les Moussières ou l’Embossieux) entre les communes de Bellecombe, Les Moussières, Les Molunes, Les Bouchoux, La Pesse


Une expérimentation de l’autonomie des établissements permettant d’organiser les écoles selon les besoins des élèves et du territoire

L’examen de ces différents scénarios fait ressortir des problèmes ou des risques dans chaque cas et il ne semble pas y avoir une « solution » qui recueille nettement plus d’avis positifs que les autres.

Scénario Nombre de personnes plutôt favorables à ce scénario
(il était possible d’être favorable à plusieurs scénarios)
Le maintien des écoles et classes actuelles 26
Un RPI sur deux sites entre les communes de Septmoncel, Les Molunes, Les Moussières et Bellecombe 1
Un RPI sur trois sites entre les communes de Bellecombe, Les Moussières, Les Molunes, Les Bouchoux, La Pesse 5
Un RPI sur un site unique (Les Moussières ou l’Embossieux) entre les communes de Bellecombe, Les Moussières, Les Molunes, Les Bouchoux, La Pesse 22
Une expérimentation de l’autonomie des établissements permettant d’organiser les écoles selon les besoins des élèves et du territoire 13

Il a aussi été rappelé que la situation démographique de nos écoles est aussi une conséquence d’autres problématiques de notre territoire (offre de logement locatifs ou abordables pour des familles, crèche, accueil périscolaire et extrascolaire, transports, etc.) et que traiter ce symptôme sans réussir à influer sur ses causes ne ferait que retarder les échéances.

Jean-Gabriel Nast, représentant l’Association des maires du Jura, a présenté le contenu de la récente convention ruralité, passée entre le Conseil régional, la Préfecture, l’Éducation nationale et l’Association des maires du Jura pour déterminer le cadre et les objectifs d’un « travail de collaboration de l’Éducation nationale avec l’ensemble des acteurs locaux pour soutenir l’école rurale et de montagne ». Celle-ci met en  avant des objectifs qualitatifs et non quantitatifs, mais n’engage pas l’État sur les moyens à répartir sur le territoire pour les atteindre.

Face à cet enjeu, vos avis de parents ou de citoyens sont les bienvenus pour éclairer la réflexion des élus, n’hésitez pas à leur en parler dans les semaines qui viennent! La prochaine échéance sur ce sujet sera une réunion aux Bouchoux le 9 juillet entre maires, présidents de SIVOS et M. FOLK directeur académique.