menu

Développer le covoiturage, l’affaire de toutes et tous!

Mardi 6 février, quelques habitants se sont réuni pour échanger sur le développement du covoiturage. Certains d’entre eux le pratiquent déjà plus ou moins régulièrement, mais il nous est tous déjà arrivé de rencontrer ailleurs des voisins eux-aussi venus dans une voiture à moitié vide…

Quelques habitants motivés pour commencer! (Photo Élodie Migot)

L’objectif de cette réunion était d’abord de lister des usages existants, puis d’examiner ensemble des solutions existantes ici ou ailleurs, avant de choisir des actions concrètes à tester.

Edouard Prost, directeur-adjoint du Parc naturel régional du Haut-Jura, a présenté le dispositif existant sur le massif du Jura, dans le cadre d’un programme européen conduit avec nos voisins suisses. Celui-ci vise principalement les trajets domicile-travail des salariés des grands employeurs de la région, notamment les trajets des travailleurs frontaliers, et présente de bons résultats, avec 135 entreprises engagées dans la démarche. Outre la réduction de la congestion du réseau routier, les gains écologiques et économiques, mais aussi la réduction de la fatigue et des problèmes de stationnement font partie des avantages listés par les utilisateurs. Avec la mise en place de 100 parkings (dont 1 à La Pesse), l’animation et la communication reste l’activité la plus importante de ce projet: il s’agit de montrer et de valoriser les pratiques déjà existantes et de quantifier les gains sociaux et économiques. Quelques solutions techniques ont été expérimentées, mais en dehors d’un centre d’appel permettant les mises en relation conducteurs/passagers, c’est le bouche à oreille interne aux entreprises qui est privilégié.

En matière de solutions techniques, beaucoup d’initiatives publiques et privées existent, pour répondre à différents cas d’usages, allant du covoiturage ponctuel de longue distance (modèle de Blablacar et Covoiturage Libre) à des solutions d’assistance au covoiturage quotidien, en passant par de l’autostop organisé (covoiturage spontané). Certaines sont listées dans la présentation suivante:

Présentation Comment Développer Le Covoiturage à La Pesse?

Mais le constat est souvent que ces solutions très complètes et très technologiques ne fonctionnent que si elles atteignent une masse critique d’utilisateurs, et peuvent s’avérer très coûteuses pour les territoires qui les adoptent, alors que des solutions plus simples et robustes peuvent obtenir d’aussi bons résultats…

La problématique principale étant de mieux permettre aux habitants de covoiturer sur des trajets occasionnels vers Saint-Claude, Oyonnax ou Bellegarde-sur-Valserine et de mettre en valeur les usages existants, il a été décidé d’expérimenter un tableau très rudimentaire des trajets proposés par les conducteurs au départ de La Pesse et de faire le point dans quelques semaines sur les apports et les limites d’une telle solution. Des solutions de covoiturage spontané, comme Rézopouce, qui va prochainement être mis en place sur la Communauté de communes du pays bellegardien et la vallée de la Valserine, pourraient aussi être envisagées en complément. N’hésitez pas à participer à l’expérimentation et/ou à proposer d’autres solutions aux élus.

Autre sujet connexe, le développement de l’autopartage (location entre particuliers de voitures), qui pourrait à terme permettre à certains de renoncer à un véhicule personnel sans être bloqué en l’absence d’offre de covoiturage, d’avoir accès à un utilitaire en cas de besoin, ou encore à certains visiteurs de venir sans leur voiture tout en pouvant découvrir la région entre 2 randonnées…