Agriculture

Une agriculture de montagne

Paysage aux fermes éparpillées, les Hautes-Combes ont hérité d’un habitat né des obligations du statut foncier des premiers défricheur : la « main-morte » qui leur interdisait de se regrouper en villages ainsi que d’accéder à la propriété et imposait donc aux familles de vivre ensemble pour conserver leur habitation et leur exploitation. Sur ce territoire à la géographie difficile et aux hivers particulièrement rudes, au delà des petites cultures vivrières, les paysans ont développé la seule industrie possible : produire du lait et le transformer en fromage pour le conserver.

Du lait pour nos fromages

Depuis ces époques reculées, l’agriculture locale a bénéficié des avancées technologiques du matériel et des évolutions du savoir agricole mais elle a maintenu son activité laitière destinée aux fromageries. Aujourd’hui, les producteurs de lait sont, pour une part importante d’entre eux, constitués en coopératives fromagères associant producteurs et fromagers.

Les exploitations sont en production laitière destinée à la production de fromage AOC:

  • Morbier
  • Comté
  • Bleu de Gex

Des vaches pour nos paysages

Hormis les bêtes en estive, la race exclusive en élevage sur la commune est la Montbéliarde, bien adaptée au milieu montagnard. L’essentiel de l’alimentation animale est composée de pâtures de prairies naturelles pour la période d’été et de foin de montagne  récolté sur ce même type de prairies pour l’hiver, que les vaches passent le plus souvent en étable, même si la tendance consiste à équiper les exploitations de stabulations.

Superposition de photos aérienne des années 1950 et 2017Nous comptons sur le territoire communal 6 exploitations agricoles en activité à ce jour, dont une organisée en GAEC. Si certaines parcelles délaissées sont utilisées en pâturage d’estive pour des troupeaux originaires des Savoie, de Suisse et du Pays de Gex, la superficie exploitable en matière d’élevage permettrait l’installation de nouvelles exploitations. En quelques dizaines d’années, les paysages ont déjà évolué et se sont refermés, comme en témoigne la superposition des photographies aériennes des années 1950 et d’aujourd’hui. À travers le Plan de Gestion Intégrée des communaux, la mairie souhaite soutenir le maintien et l’installation de ces activités, qui contribuent à la richesse de nos terroirs et de nos paysages.

Des troupeaux variés

Au delà des vaches, de petits troupeaux de chèvres et de moutons, quelques chevaux et quelques ânes, le territoire de la commune accueille aussi un troupeau de bisons élevé en plein air destiné à la consommation de restauration touristique, ou encore des lamas!

Dernière mise à jour: avril 2017